Thomas Portes est mon ennemi mais sur le ballon de la honte il a raison ! – Résistance Républicaine

Hier, comme par hasard,  sur la chaîne parlementaire, j’ai assisté à une scène mémorable. L’éviction en direct d’un député de LFI, Thomas Portes, qui  a été exclu pour une durée de quinze jours, avec demi-traitement pour une période de deux mois. 

   Quel était donc ce crime odieux qu’a perpétré ce député?

 Il a envoyé un tweet dans lequel il avait posé son pied sur un ballon à l’effigie du ministre Dussopt, ceint de son écharpe tricolore. Une allégorie numérique en quelque sorte. 
Hélas pour lui, Renaissance, LR, et même le RN sont montés au créneau. L’Assemblée nationale outragée a exigé  des excuses. Le RN oubliant par là qu’un de ses membres avait été exclu pour d’autres raisons.  Ce député insultait l’AN, la fonction de député, le peuple, la constitution, nos institutions, la France en son entier, la mère Denis, tante Marie, et que sais-je d’autre encore.  La gorge pigeonnante, l’émotion feinte et boursouflée, la main sur le cœur, le teint rouge brique, ce fut  un beau tollé, un lynchage médiatique. Portes ayant refusé de plus de s’excuser, la sanction fut prononcée. Vae victis! 

Je ne suis pas militant chez LFI, je n’éprouve aucune sympathie pour Mélenchon et sa coterie,  et  je considère que LFI est  un parti dangereux pour notre pays, au même titre que Renaissance, et bien d’autres. D’ailleurs peu de choses les séparent en ce qui concerne leurs doctrines en matière d’immigration et d’islamisation de notre beau pays.  Par contre,  je dénonce l’instrumentalisation  faite à propos de   cet incident, instrumentalisation grossière  pour tenter de se  rallier les âmes bien-pensantes, voire même les patriotes, autour de l’étendard républicain  odieusement  foulé au pied, et de faire oublier toutes les saloperies concoctées par LREM ex-renaissance à l’encontre des Français. J’exclus de ces derniers tous ceux qui ont voté pour le petit marquis. Eux ne l’ont pas volé. D’ailleurs, ils doivent faire partie des outragés et des indignés. 

Qu’est-ce qu’un ballon de football à l’effigie du ministre au regard des mises en examens diverses et variées, des condamnations (onze),  des enquêtes à l’encontre de membres de la Macronie dont plusieurs  ministres ,  dont certains sont encore en poste alors qu’ils font l’objet d’investigation ?

Une démission aurait été la bienvenue en attendant la conclusion de ces enquêtes. Mais dans le petit monde de Macron, l’honneur n’a plus d’importance.   Macron, qui voulait moraliser la vie politique. La France est beaucoup plus foulée au pied par ces personnes que par ce misérable ballon. 

Moi, je ne me sens ni outragé ni indigné à propos de cette histoire de ballon. Par contre, quand un certain président traite les Français de rien, de fainéants, d’alcooliques, de tabagiques, d’illettrés, je suis indigné.   Il est vrai que ceux   qui ont voté pour le petit poudré n’ont même pas réagi en le sanctionnant comme il le méritait.  Que voulez-vous, le masochisme va de pair avec l’asservissement.  

Argo

 

 353 total views,  353 views today

image_pdf

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *